Cette catégorie reprend différentes unités d'enseignements et/ou activités d'apprentissage constitutive du profil d'enseignement de la spécialisation en santé communautaire 

Deux stages sont organisés durant la formation, l’un au premier quadrimestre et l’autre au second quadrimestre. L’étudiant recherche lui-même son lieu de stage en fonction de son projet de formation.

Des temps de recherche de lieu de stage et de préparation sont planifiés en cours d’année.

Les cours de l’UE1 permettront à l’étudiant de se situer au travers de son premier stage. Les différents concepts vus en théorie seront exploités lors de situations réelles. Un carnet de stage finalisera le premier stage.

Les cours de l’UE5 aboutiront sur la mise en place d’un projet de démarche en santé communautaire lors du second stage. L’étudiant devra se situer au travers de différentes étapes d’un projet en santé communautaire. L’exploitation des différents outils vus en cours lui permettra de mettre en place une démarche de qualité et participative. Le deuxième carnet de stage sera officialisé par une présentation écrite et orale, devant un jury.

Lors des deux stages, des supervisions individuelles et collectives sont réalisées, permettant aussi bien à l’étudiant, au titulaire de stage ainsi qu’à l’enseignant d’envisager les moyens de progression.


Vous trouverez dans cet onglet les trois matières dispensées au travers de cette UE, à savoir:

Fondements et concepts de santé communautaire

Organisation administrative et gestion du travail

Concepts de santé (santé publique et santé communautaire)

Bonjour,

Vous souhaitez réaliser un stage en mobilité dans le cadre du programme européen Erasmus +?

Si oui, vous êtes au bon endroit pour trouver toutes les infos utiles à la concrétisation de votre projet.

Les démarches viennent de vous, alors bon travail.

N'hésitez pas à prendre contact avec Laurence Raveschot, coordinatrice au bureau international de l'ISSIG :

bureau 002

laurence.raveschot@galilee.be

permanence mobilité : lundi , de 12h45 à 13h45 ou sur rv.

BELLE REFLEXION & BELLE ANNEE DE SPECIALISATION.

Pour le bureau de la mobilité, Mme Raveschot


 L’étudiant approfondit sa connaissance du fonctionnement de la société en tenant compte des aspects juridiques, éthiques et culturels.

1.      Législation sociale

Afin d’être plus autonome dans la recherche de solutions dans le domaine de la législation sociale, l’étudiant est amené à revisiter le fonctionnement de l’Etat belge (Etat fédéral-entités fédérées) ainsi que d’une part, la répartition des compétences dans le domaine des soins de santé et d’autre part  le principe de la séparation des pouvoirs (pouvoir législatif-pouvoir exécutif-pouvoir judiciaire) .

Ce prérequis lui permettra d’aborder la législation sociale de manière avertie.

 

Ensuite, l’étudiant est invité à s’intéresser à différentes facettes du Droit : droit des personnes, protection de la jeunesse, droits du patient, lois de protection des personnes vulnérables, intégration professionnelle de la personne handicapée, droit d’asile, le Cpas, les ASBL, les mutilations sexuelles féminines, la prostitution, le règlement collectif de dettes, la maltraitance des enfants et des personnes âgées, le cyberharcèlement scolaire, la toxicomanie, …Afin de mieux appréhender la réalité du monde judiciaire, les étudiants sont invités à participer à une audience en Justice de Paix

 

La démarche de l’étudiant s’inscrit enfin dans une recherche d’action adaptée en termes de responsabilité (responsabilités civile et pénale).

 

2.      Déontologie et Ethique

Ce cours permettra à l’étudiant d’évaluer les obligations infirmières liées au code de déontologie, du champ des responsabilités de la profession, des actes pouvant être délégués au travers des démarches en santé communautaire.

L’interculturalité et les différences religieuses seront également approchées au travers de cette UE.

La rencontre d’un centre pour demandeurs d’asile fera le lien pratique avec la partie théorique du cours. Dans la situation des demandeurs d’asile, situation complexe, interviennent souvent différents acteurs: travailleur social, médecins, psychologues, psychiatres, avocats. Une plus grande efficacité du rôle de chacun repose sur une concertation et un échange d’informations entre ces différents acteurs, au bénéfice du demandeur d’asile, de sa procédure et de sa santé. L’analyse des textes légaux, l’interprétation de ceux-ci et le vécu de cette communauté permettra à l’étudiant de développer son sens critique.